VICE  «presse people»

Parmi ses projets, une série de couvertures de magazines «people» modifiées, trafiquées pour une grille de lecture différente. La saturation des couleurs, les coulures, autant d'artifices qui servent à grossir le trait, à mieux faire ressortir la masquarade et le côté vulgaire de la presse échotière. L'humour y tient également une place importante. Il permet un certain recul, ainsi qu'une apparente légèreté derrière laquelle se cache en vérité, une critique tout sauf drôle. Le style est pop (couleurs acidulées et flashy rappelant ce fameux Pop Art) et enjoué, les tags - dépourvus de toute ornement - faciles à lire. Ce style de graffiti-pop gentillet souligne le simplisme des thèmes abordés dans ce type de presse.
Sader travaille essentiellement à la bombe, au marqueur à l'acrylique et utilisant le collage. Comme pour ces pages de magazines découpées et collées à même la toile. Si la retouche graphique est importante, il ne change aucun iota dans les textes. Aucun titre, nom et/ou citation n'auront été modifiés: pas besoin, ici, la réalité dépasse largement la fiction.

 

Bref, Sader se réapproprie les couvertures de magazines pour mieux s’y opposer. D'une certaine manière, son oeuvre - en particulier, la série «Vice» - s'inscrit assez bien dans le courant militant du «culture jamming» (sabotage culturel).